En préparation pour la 42ème session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies

Du 9 septembre 2019 au 27 septembre 2019, notre organisation ‘Health and Environment Program’, dotée du statut spécial consultatif auprès de l’Ecosoc des Nations Unies participera aux travaux de ladite session.

Il est à noter que le Conseil des droits de l’homme, organe intergouvernemental du système des Nations Unies, est composé de 47 États qui ont la responsabilité de renforcer la promotion et la protection des droits de l’homme autour du globe. Créé en 2006, cet organe principal des Nations unies se penche sur toutes les questions relatives aux droits de l’homme. Son siège est à Genève, en Suisse, et son secrétariat est assuré par le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme.

Les ONGs et les institutions nationales accréditées prennent part au Conseil en tant qu’observateurs et peuvent s’exprimer selon les règles définies par le Haut-Commissariat aux droits de l’homme.

Nous nous attelons déjà maintenant à apporter notre modeste contribution aux travaux de la 42ème session.

Madeleine Scherb au bord du lac de Genève

Notre participation au Conseil des droits de l’homme (24 juin-12 juillet 2019)

La 41ème session du Conseil des droits de l’homme a vu la participation de notre organisation « Health and Environment Program ». Notre présidente Dr Madeleine Scherb a mentionné la situation actuelle au Cameroun, entres autres. Il s’agit d’un éclaircissement indispensable pour qui veut comprendre ce qui se passe actuellement dans ce pays.

Voici la vidéo de son intervention:

HEP participation at Space security Conference 2019

The conference organized by the United Nations Institute for Disarmament Research (UNIDIR) in collaboration with the Secure World Foundation and the Simons Foundation Canada from 28 to 29 May 2019 in Geneva was attended by our president and cofounder of Health and Environment Program, Dr Madeleine Scherb.

Support from UNIDIR’s core funders provides the foundation for all of the institute’s activities. Also, the conference was organized with support from the Governments of Brazil, the People’s Republic of China, the Holy See and the Russian Federation. It was entitled: Supporting Diplomacy: Clearing the Path for Dialogue.

It should be noted that he space security has a direct impact of our health and our environment. The discussion focused on six main panel presentations:

1) Taking stock
2) What is a Space force?
3) Emerging Rocket & Missile Dual Use Challenges
4) On-orbit Proximity Operations: Friend or Foe?
5) Gathering Evidence in Orbit
6) Next Steps for Multilateral Dialogue

A special film was organized to explore the wider societal implications of international cooperation in space. The screening was followed by a panel of special guest speakers such as Mr. Jean-François Clervoy, former ESA Astronaut.

However the group of Governmental Experts on further practical measures for the prevention of an arms race in Outer Space was represented by Amb Jeroen Cooreman, Deputy Permanent Representative of Belgium to the UN involved at UN Disarmament Commission Working Group II.  The National security influenced by physics and astronomy works in a variety of fields including governments and the private sector whereas Governments work in cooperation.  Furthermore, numerous countries and actors are seeking on-orbit vehicles for satellite life extension operations and debris, yet this technology also could raise suspicions about the weaponisation of space.

The space domain awareness, space protection, space traffic monotoring and space debris concern the human being. Cooperation and coordination among groups will be important to maximize efforts in astronomy, Space Law, space research and space policy as well as nuclear disarmament and non-proliferation issues, including PAROS and the Hague Code of Conduct Against Ballistic Missile Proliferation (HCOC) is on-going work for international space security and space policy,

Towards greater space security measures, global security, and peace, let’s protect our environment for a better health for all!

In space

Groupe de travail sur le développement du Système de Lisbonne avec la participation de HEP

Dr Madeleine Scherb, économiste, présidente et cofondatrice de l’ONG « Health and Environment Program » (HEP) s’est exprimée à la deuxième session du Groupe de travail sur le développement du Système de Lisbonne ce matin du 27 mai 2019. La session se tient pendant deux jours.

Voici sa déclaration:

Monsieur le Président,

A l’heure où les besoins en agriculture biologique continuent d’augmenter, il devient urgent de valoriser la chaîne de valeurs dans le circuit de distribution des produits agricoles en misant sur l’authenticité et les gestes ancestraux. C’est pourquoi la Health and Environment Program se penche sur la réputation liée à l’utilisation d’un nom géographique afin de protéger dans plusieurs pays à la fois les produits de consommation.

Monsieur le Président,

Il y a une transformation dans la chaîne de valeurs, le producteur produit en fonction de la demande de culture qui serait régionalisée et protégée. Par exemple pendant le Salon international de l’artisanat du Cameroun (Siarc), on trouve des objets d’art d’exception, des sculptures, des bijoux, des poteries et autres broderies, le savoir-faire technologique, des produits alimentaires alternatifs diététiques, et la pharmacopée traditionnelle. Le poivre blanc de Penja dont le kilo est passé de 2 500 à 14 000 FCfa grâce à l’indication géographique de ce produit phare du Cameroun y est notamment présenté. Le poivre de Penja ou encore le miel d’Oku sont deux produits camerounais qui ont été labellisés.

L’enjeu économique de la protection et de la promotion des indications géographiques constitue une plus-value qu’une indication géographique confère à un produit agricole.

La Health and Environment Program incite les pays à s’imprégner dans la digitalisation, en ce qui concerne les produits artisanaux, pour répondre au marché international et ainsi devenir concurrentiels. Bien que le développement rapide de certaines activités génère de forts besoins de financement qui ne peuvent être comblés par les excédents générés par l’exploitation, nous exhortons les pays à étudier la possibilité de recourir à des ressources extérieures : Business Angels, capital-risque, subventions, etc.

Merci Monsieur le Président.

L'agriculture biologique est précieuse

L’agriculture biologique est précieuse

Déclaration de Health and Environment Program à la 23ème session du CDIP

Comment utiliser le système de la propriété intellectuelle pour promouvoir le développement économique, social et culturel? Pour mieux le comprendre, l’OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle) a réuni cette semaine les Etats membres, les organisations internationales intergouvernementales ainsi que les organisations non gouvernementales au Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP), en sa vingt-troisième session. Comme à des sessions précédentes, l’ONG « Health and Environment Program » est présente à ces assises tenues du 20 au 24 mai 2019.

Par la voix de sa présidente le Docteur Madeleine Scherb, présidente et cofondatrice de cette organisation et experte en échanges extérieurs (Master en Expertise dans les Echanges Extérieurs) et Dr en analyse et politiques de développement a livré la déclaration suivante:

Monsieur le Président,

Permettez-moi d’avoir une pensée particulière à l’intention de celles et de ceux qui au quotidien espèrent que les stratégies de mises en oeuvre des recommandations telles que formulées dans le plan d’action apporteront une avancée dans leurs régions sans qu’il n’y ait des laisser-pour compte.

La Health and Environment Program forme le voeu qu’ensemble les objectifs de développement durable soient atteints et vous applaudit pour la présidence de cette 23ème session du CDIP.

Dr Madeleine Scherb

Gender digital divide: the view of Dr Madeleine Scherb, Economist

How do we close the gender Digital Divide ? Collaboration is key. We need fresh investment models, innovative public-private partnerships, more open regulatory frameworks to support local innovation and entrepreneurship, said Doreen Bogdan-Martin, ITU BDT Director during the Gender Mainstreaming panel at WSIS 2019.

An entrepreneur when investing his capital needs to make a profit. On this, the funds that it invests must be able to leave the capital with, if possible, an added value. Like any financial investment, if the return on investment is not realized, it is the viability of the business model that is questioned. If the entrepreneur appeals to employees, they must be able to create value and ensure long-term growth.
Some entrepreneurs will sometimes prefer to retain control of the company by controlling the majority of the capital, even to curb the company in its development. It seems essential to converge as much as possible from the beginning of the relationship the interests of the actors.

What are the challenges that women face?

Women in most developing countries, especially in Africa, have insufficient economic, financial, material, intellectual and human resources compared to men who generally have capital, basic education and proven skills. The women are facing many challenges including polygamy rooted in traditional society. It is difficult to manage a harmonious management of the private life, and professional life entrepreneurship. The freedom to produce, to trade and to consume any good without the use of any constraint is called economic freedom as measured by the Index of Economic Freedom of the Heritage Foundation and the Wall Street Journal. This recognizes the fact that institutions that protect economic freedom are not always equally shared between men and women, making it more difficult — sometimes impossible — for women to enjoy the benefits of greater economic freedom in their countries. However, the Index shows the significant positive effects that a free society can have on the lives of women, especially in underdeveloped economies.

An investment decision requires a large initial commitment of funds, it is risky because the expected gains are uncertain. However, the will remains the cornerstone of any entrepreneur.

Women stand up and pummels cheerfully, let’s take action to break the digital divide between men and women!

Dr Madeleine Scherb est High Level Speaker au WSIS 2019

C’est avec enthousiasme que le Dr Madeleine Scherb, présidente de l’ONG Health and Environment Program s’est exprimée au Sommet mondial sur la société de l’information (en anglais WSIS) afin d’encourager et de stimuler les femmes à entreprendre dans les technologies de l’information et de la communication. Les femmes dans la plupart des pays en développement, notamment en Afrique, sont dotées de ressources limitées. Elles font face à de nombreux défis parmi lesquels la polygamie bien ancrée dans la société traditionnelle. Entre vie professionnelle et vie familiale, elle est potentiellement entrepreneur.

Comment donner aux femmes les moyens de réaliser l’égalité entre les hommes et les femmes?

En vue de la réalisation des Objectifs de développement durable, en l’occurrence l’égalité hommes femmes, la femme doit s’investir en temps et en heure pour combler ses retards. Cela ne peut passer que par la mise en place de l’innovation technologique, entre autres.

Notre apport au sommet mondial sur la société de l’information 2019

Le10ème Forum du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI), se tient à Genève, du 8 au 12 avril 2019. Le Forum du SMSI est le plus vaste rassemblement annuel mondial des acteurs des « TIC au service du développement ».​

Notre organisation « Health and environment Program y part. Sa présidente Dr. Madeleine Scherb a présenté ce matin du 8 avril son exposé sur le thème du cybercrime et de la cybersécurité:quelle solution pour notre protection? sur un panel intitulé: Emergence du droit de la cybersécurité et son impact sur la société de l’information/Tendances de la cybersécurité en 2019. Elle a mis l’accent sur la prévention et la formation. Elle a relevé que conquérir le cyberespace est un marché coûteux dans lequel des logiciels de sécurité doivent répondre aux besoins du marché ne serait-ce que dans la lutte contre le piratage informatique.

En tout état de cause, détecter automatiquement des intrusions informatiques est le rêve de tous les internautes et la Suisse s’y attèle.

La panéliste Madeleine Scherb

Les droits de l’homme au coeur de nos préoccupations

Ne dit-on pas que tous les hommes naissent libres et égaux? Sûrement que c’est la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 en son article 1er qui énonce clairement que « Tous les hommes naissent libres et égaux en dignité et en droits sans distinction de race, de couleur, de sexe ou de toute autre situation.»

Il n’en demeure pas moins que les cas de violation de cette déclaration restent d’actualité au sein du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies ainsi qu’au sommet de Genève sur les droits de l’homme et la démocratie. D’où la nécessité de la participation des organisations non gouvernemnales. C’est ainsi que « Health and Environment Program » s’engage à ne laisser personne de côté et oeuvre pour le respect des droits de tout un chacun.

La quarantième session du Conseil des droits de l’homme qui s’est tenue du 25 février au 22 mars 2019 et le Sommet de Genève sur les droits de l’homme qui a eu lieu le 26 mars 2019 ont vu la présence de Dr. Madeleine Scherb, présidente de l’ONG Health and Environment Program disposant d’une solide expérience, pour marquer notre engagement en faveur des droits fondamentaux de l’homme.