DÉCLARATION LIMINAIRE DE HEALTH AND ENVIRONMENT PROGRAM CONCERNANT LA MÉTHODOLOGIE POUR LA 36ème SESSION DE L’IGC

HEP est une ONG accréditée et active à l’OMPI depuis 2001. Elle a toujours pu librement s’exprimer lors des sessions de l’IGC. A présent, nous constatons que cette possibilité est supprimée au bénéfice d’un groupe de travail autochtone. Nous contestons vivement la légitimité de ce groupe. Ses membres ne sont pas autochtones dans leur majorité. D’autres y participent apparemment sans aucune reconnaissance de la part de leurs ethnies respectives. Dès lors, ils ne représentent probablement personne d’autre qu’eux-mêmes.

Il est donc important de revenir à un système équitable et de permettre à chaque observateur accrédité de s’exprimer personnellement lors des séances plénières. Une réduction du temps de parole par rapport aux Etats (par exemple 2 minutes pour les observateurs et 3mn pour les Etats) pourrait être acceptée.

Genève, 25 juin 2018

Madeleine Scherb

Présidente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *